Un ZEUS à Campbell’s Cove

Au cœur de The Rocks, le vieux quartier historique de Sidney, ont pris fin les travaux de restauration de Campbell’s Cove, une petite baie charmante entre l’Harbour Bridge et l’Opera House, les deux symboles de la ville. À la fin du XIXe siècle, le quartier était considéré (comme St Pauli à Hambourg, Prè à Gênes et bien d’autres villes portuaires de l’époque) comme le plus « malfamé » de Sydney avec ses grands dépôts, l’arrivage des navires marchands, lieu d’attache des marins qui à l’époque n’étaient pas vus d’un bon œil.Aujourd’hui, après une intervention de requalification qui a couté plus de 32 millions de dollars australiens, le quartier The Rocks vit une nouvelle vie avec ses parcs, ses musées, ses activités culturelles, ses restos, ses concerts et ses évènements sportifs. Le soir et le week-end, des milliers de jeunes remplissent les cafés qui organisent de nombreux spectacles.

L’un de nos ZEUS a glorieusement participé à la requalification de Campbell’s Cove : grâce à sa puissance, à ses dimensions réduites et à sa vaste panoplie d’accessoires disponibles, le ZEUS a revêtu plusieurs rôles, tantôt dans les opérations de terrassement (pour élargir les quais jusqu’à 10 m), tantôt pour repaver (transporter et poser les milliers de plaques en pierre), tantôt pour la réfection des réseaux (installation d’une nouvelle ligne électrique, infrastructures pour l’éclairage et les communications, canalisation des eaux). Aujourd’hui, le quartier The Rocks, et tout Campbell’s Cove par la même occasion, sont devenus l’un des pôles attractifs non seulement pour les habitants de Sidney, mais aussi pour les 14 millions de touristes qui, chaque année, viennent du monde entier pour visiter The Rocks et assurent une recette de 400 millions de dollars. Un investissement avantageux pour les caisses de la Nouvelle Galles du Sud et pour l’histoire et la culture de cette splendide ville.