Les Vieilles Charrues : du calme, de la musique et… des télescopiques !

Imaginez un bel espace vert accueillant une grande estrade, imaginez de la musique (du rock de préférence…) provenant de cette même estrade, accompagnée de faisceaux lumineux qui, jouant avec les feux du crépuscule, éclairent une foule multicolore qui danse et chante à tue-tête sur les notes d’une chanson de Neil Young ou de Joan Baez….

Vous pensez être à Woodstock en 1969 ….. Et bien non !

Nous sommes en France, à Carhaix, au cœur de la Bretagne, à l’occasion du Festival « Les Vieilles Charrues ». Créé en 1992 par un groupe de lycéens pour recueillir des fonds destinés aux associations locales, le festival « Les Vieilles Charrues » voit son succès augmenter chaque année. Il est passé des 500 spectateurs de la première édition aux 280 000 de l’édition 2017, s’affirmant comme l’un des principaux évènements musicaux européens avec, au programme, la crème des nouveaux artistes français mais aussi des noms mondialement connus comme Neil Young, Joan Baez, Sade, Dépêche Mode, Robert Plant, Bruce Springsteen, et bien d’autres.

Autant dire qu’un évènement de cette envergure repose sur une bonne organisation : 5 500 volontaires s’affairent chaque année pour construire l’immense scène (55 m de long, 17 m de haut pour 120 tonnes, sans compter les équipements…), préparer les structures d’accueil comme le camping, les parkings, les tentes, des stands préfabriqués, le bar, les restaurants, la salle de régie, les spots, l’amplification, les télécommunications, etc..

Tous ces volontaires et organisateurs sont accompagnés, chaque année, d’une patrouille d’élévateurs télescopiques DIECI fournis par Locarmor, le revendeur DIECI pour la Bretagne : Icarus, Zeus, Pegasus et tout ce que la production DIECI propose de mieux se relaient pendant au moins deux mois pour charger, décharger, transporter tout le matériel nécessaire ou pour des opérations à la fois délicates et dangereuses : le montage des systèmes d’éclairage et d’amplification qui pèsent plusieurs tonnes et doivent être installés au-dessus de la scène, sur des potences parsemées sur les plus de 4 000 m2 dédiés au spectacle.Ces systèmes exigent toute la précision dont sont capables nos engins.

Le Festival attire tellement de monde que les listes d’attente pour l’édition 2020 (étape obligatoire pour obtenir un billet) sont déjà ouvertes. Heureusement, les engins Dieci n’ont pas à passer par là. Ils font désormais partie de l’ÉQUIPE !