ICARUS EN BLEU!

Les inondations qui ont affligé l’Europe centrale en 2002 et en 2013, sont restées dans la mémoire des gens comme les pires du XXIè siècle: il y eu de graves répercussions en Autriche, en République Tchèque et en Allemagne, notamment la ville de Dresde qui fut inondée à maintes reprises.

En revoyant les images de ces jours, il est impossible de ne pas remarquer les nombreuses personnes portant l’uniforme caractéristique bleu et jaune, impliquées à secourir et à rétablir les services essentiels: il s’agit des membres du Bundesanstalt Technisches Hilfswerk (THW, littéralement «Agence fédérale pour le secours technique») qui est un organisme de secours en cas de désastre, contrôlé par le gouvernement fédéral allemand, l’équivalent de notre Protection Civile, dont la presque totalité de ses membres sont des bénévoles.

Fondée dans les années 50 (en pleine guerre froide) la mission originelle de la THW était la défense civile en cas de guerre. Aujourd’hui, au sein d’un système modulaire de protection rationnel, la THW s’est spécialisée dans la fourniture D’ASSISTANCE TECHNIQUE ET LOGISITIQUE en toutes situations d’urgences possibles.

Ceci grâce à la fois à un énorme parc de véhicules de divers types (qui lui permet d’affronter au mieux chaque situation possible), à 80 000 personnes (hommes et femmes) dont 79 000 bénévoles et à une importante ramification sur le territoire avec 668 sections locales. En cas de désastre ou catastrophe, les unités locales de la THW peuvent se déployer immédiatement, en prêtant assistance aux autres organisations (Croix – Rouge, Sapeurs-Pompiers, Armée et Police) engagées dans les secours et en se dédiant ensuite à la reconstruction ou réparation de toutes les infrastructures nécessaires à la vie civile et à l’hospitalisation de la population.

La THW accomplit aussi des missions à l’étranger, comme ce fut le cas par exemple en 2000 en France pour rétablir le réseau électrique de certains hôpitaux qui avait été détruit lors d’une tempête, ou bien à l’occasion de l’ouragan Katrina, en 2005 à la Nouvelle-Orléans, pour drainer certaines zones de la ville à l’aide de 15 pompes à haut débit. Le ministère fédéral de l’Intérieur allemand a délibéré l’année dernière sur l’octroi d’un premier investissement de 30 millions d’euros pour remplacer les équipements obsolètes. 249 nouveaux engins ont déjà été achetés, et d’autres investissements sont en programme dans le courant des prochaines années. La société Dieci, en prévalant contre une forte concurrence, s’est adjugée la fourniture d’un premier lot de 39 élévateurs télescopiques Icarus 40.14, lesquels irons équiper les différentes unités locales.

Ces engins étant destinés à évoluer dans toutes situations d’urgence, la THW a exigé un niveau d’équipement particulier, défini sur un premier prototype grâce à la collaboration entre le département de R&D, la Dieci Deutschland de Giessen et le concessionnaire Tiedemann Werksvertretungen. Le prototype, ainsi réalisé, a été ensuite utilisé dans le centre de formation de la THW à Hoya où se sont tenus les premiers cours de formation des opérateurs, organisés Tiedemann WV. L’Icarus 40.14, modifié de la sorte, n’a plus grand chose à voir avec le modèle standard, les équipements de la cabine (en plus de ceux normalement de série sur les engins Dieci) comprennent: système de filtration de l’air (contre la pénétration ou l’infiltration de substances nocives), boîte à outils, siège pneumatique chauffant, caméra arrière à IR munie d’un écran 7”, bombonne d’air, rétroviseurs chauffants, témoin d’alignement des roues, écran de protection pour pare-brise, essuie-glaces côté droit, radio numérique avec parleur et antenne, système Webasto pour le chauffage de l’air et extincteur de 6 kg certifié TÜV.

Pour pouvoir évoluer dans des conditions de faible visibilité, outre le gyrophare avec sirène qui caractérise les véhicule de secours, des feux à LED ont été ajoutés aussi bien dans la cabine qu’en bout de bras.

L’adjonction de résistances chauffantes électriques et d’une prise de courant pour le démarrage du moteur permettent à l’engin d’évoluer même par climat polaire. Trois prises hydrauliques supplémentaires fournissent une prise de force additionnelle pour l’actionnement d’accessoires auxiliaires, pouvant être tractés grâce à la présence d’un crochet d’attelage d’une capacité de 15 tonnes. Une nacelle d’une capacité de 800 kg parfait les équipements de cet engin décidément exceptionnel.

Auprès du siège de la société Dieci Deutschland à Gießen, s’est déroulée en février dernier la cérémonie de remise (par le concessionnaire Tiedemann) de 13 engins destinés à autant de sections locales de la THW. L’accord conclut avec le ministère fédéral de l’Intérieur (BMI) prévoit la livraison de 23 autres engins d’ici la fin du mois d’octobre 2018. De nouvelles rencontres avec les responsables du ministère ont été programmées dans le courant de l’année prochaine, afin de définir les autres besoins de la THW, lors de son plan de modernisation du parc de véhicules. Nous nous attendons donc, dans un futur proche, de voir d’autres modèles Dieci tous orgueilleusement vêtus de la livrée bleu et jaune caractéristique de la THW.